Accueil Association (F.M.T.F)A Durban, Armandine PRUVOT a été élue membre du Conseil d’Administration de la (...)


A Durban, Armandine PRUVOT a été élue membre du Conseil d’Administration de la Fédération Internationale des Professeurs de Français (FIPF)

C’est à Durban en Afrique du Sud où se tenait le XIIIème Congrès de la Fédération Internationale des Professeurs de Français (FIPF) que Madame Armandine PRUVOT, Présidente de l’association des professeurs de français de Madagascar (FMTF) a été élue membre du Conseil d’Administration de la Fédération. Elle y fera entendre la voix de la zone Océan Indien.

5, août 2012. par | Philippe DURAND 0 commentaire(s).


Le XIIIème Congrès mondial des professeurs de français s’est tenu du 23 au 28 juillet 2012. Trois membres de la FMTF ont pu y participer :

- Armandine Pruvot, prise en charge par l’IFM (Institut Français de Madagascar) et le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France à Antanarivo

- Aina Ratsimbazafy, prise en charge par l’AUF (Agence Universitaire de la Francophonie)

- Monique Rakotoanosy, prise en charge par la subvention Afrique gérée par le SCAC de l’Ambassade de France à Prétoria

Elles ont animé une table ronde intitulée : " Construire ? Déconstruire ? Non, interroger pour avancer ! "


En séance pleinière, elles ont pu participer à :

- Enseigner la poésie de Léopold Sédar Senghor en Afrique du Sud : tisser les liens du dialogue interafricain
- Enseignement du français en contexte multilingue
- Le français dans la rue : les photos au service de l’enseignement
- Voyager par la poésie
- Le discours des manuels et le discours des enseignants : quels rapports ?

Et pour les ateliers à :

- Réflexions didactiques sur l’intercompréhension
- Faire du cours un buzz
- Quelle place réserver à la culture française ?

Le Congrès fut brillamment clôturé par Monsieur Mohamed MILED, professeur de l’enseignement supérieur en didactique du français et en sciences de l’éducation à l’ Université de Carthage en Tunisie. Son intervention a porté sur la contextualisation de l’enseignement du français dans ses contacts avec les langues en présence. Un sujet qui a passionné les trois membres de la FMTF, les problématiques qu’il soulève sont rencontrées dans toute la zone Océan indien et bien évidemment à Madagascar.