Accueil Partenaires associatifsAtelier de formation pour 16 Animateurs En Langue Française les 7 et 8 (...)


Atelier de formation pour 16 Animateurs En Langue Française les 7 et 8 janvier 2014 au Lycée Andohalo d’Antananarivo

Afin de concourir à l’amélioration des compétences linguistiques des lycéens en français et notamment d’accroître leur aisance en expression orale, 16 Animateurs En Langue Française (AELF) venus de La Réunion viennent de bénéficier de deux journées de formation les 7 et 8 janvier 2014 au Lycée Andohalo d’Antananarivo.

11, janvier 2014. par | Philippe DURAND 0 commentaire(s).


Initié en janvier 2012 par le Ministère de l’Education Nationale malgache en étroite collaboration avec le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France, le projet « Des Animateurs En Langue Française dans des lycées de Madagascar » reçoit un accueil très favorable de la part des élus du Conseil Général de La Réunion qui décident d’apporter leur soutien à la mise en place d’un dispositif de 16 AELF affectés pour deux ans dans 8 grands lycées publics de Madagascar. Les associations d’enseignants de français, les responsables de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE) et France Volontaires Madagascar soutiennent le projet et apportent leur appui à son développement.

Une expérimentation du dispositif est décidée puis mise en œuvre dés janvier 2013 avec l’arrivée d’un premier binôme d’animateurs au lycée Nanisana d’Antananarivo. L’évaluation de cette phase expérimentale a lieu en juillet de la même année, elle s’avère particulièrement positive tant pour les élèves que pour le corps enseignant lui-même. Dés lors, l’extension du concept à 7 autres établissements est validée par l’ensemble des partenaires et le recrutement de 14 AELF réunionnais est mis en œuvre sous l’égide de la Direction Mobilité, Coopération et Jeunesse du Conseil Général de La Réunion.

Le dispositif est dirigé à Madagascar par les Experts Techniques Internationaux (ETI) de la Coopération française placés au Ministère de l’Education Nationale. Pour les établissements de province, une équipe locale composée d’un professeur de français de l’établissement scolaire et d’un enseignant volontaire membre de l’association régionale d’enseignants de français, assure l’encadrement des AELF. Les activités quotidiennes en français conduites par les animateurs sont variées et adaptées à l’âge et aux envies des lycéens. Elles démarrent dans les classes pour se poursuivre au sein d’une salle dédiée au club de français du lycée. Des activités exceptionnelles sont également mises en place, elles constituent des temps forts tant sur le plan local qu’au niveau national et/ou international. Il s’agit de la célébration de la semaine de la langue française et de la journée de la Francophonie et de manifestations organisées par les services du MEN, du SCAC, de l’IFM…

Les deux journées de formation ont offert aux animateurs la possibilité de réfléchir sur l’objet de leur mission. Le programme a permis de dégager les objectifs opérationnels pour le semestre à venir, de dresser la liste des activités qui seront proposées aux élèves et de se positionner tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel.
A Antananarivo, les établissements qui bénéficient du dispositif sont les lycées Nanasina et Andohalo. Le lycée mixte d’Antsiranana, le lycée Jean Ramamonjy de Fianarantsoa, le lycée André Resampa d’Antsirabe, le lycée Jean Rabemananjara de Toamasina, le lycée Laurent Botokeky de Toliara et le lycée Philibert Tsiranana de Mahajanga sont les 6 établissements de province qui vont accueillir dés le 13 janvier prochain un binôme d’AELF.

Ce projet de coopération s’inscrit dans une dynamique de coopération régionale Océan indien qui vise à soutenir la Francophonie dans la sous-région. Il bénéficie d’un appui très conséquent du Conseil Général de La Réunion.