Accueil Partenaires institutionnelsColloque international à l’université d’Antananarivo – INTERCULTURALITE ET (...)


Colloque international à l’université d’Antananarivo – INTERCULTURALITE ET DYNAMIQUES IDENTITAIRES

Le projet « Déclic » présenté aux partenaires réunionnais, aux universitaires malgaches et au public d’étudiants présents dans les amphithéâtres.

14, janvier 2013. par | Webmestre 0 commentaire(s).


LE CENTRE D’ETUDES ET DE RECHERCHES EN SOCIOLOGIE (CERES) DE L’UNIVERSITE D’ANTANANARIVO DE MADAGASCAR, LE CENTRE D’ETUDES ET DE RECHERCHES EN LITTERATIE DE MADAGASCAR (CERLIM), LE CENTRE INTERDISCIPLINAIRE DE RECHERCHE SUR LA CONSTRUCTION IDENTITAIRE (CIRCI) DE L’UNIVERSITE DE LA REUNION et LE CENTRE D’ETUDES ET DE RECHERCHES EN LITTERATIE DE LA REUNION (CERLIR) viennent de proposer un colloque international qui s’est tenu à Madagascar sur le thème de l’interculturalité .

Du point de vue des organisateurs, l’imbrication de cultures traditionnelles traversées par la modernité occidentale s’exprime dans des formes originales dans tous les domaines de la vie quotidienne des populations concernées.

Comprendre la diversité et la complexité du développement et du fonctionnement de ces sociétés et des individus qui en sont issus nécessitait une approche pluridisciplinaire qui a été animée par des historiens, anthropologues, sociologues, psychologues, pédagogues, philosophes… qui entendaient confronter les résultats de leurs recherches à l’occasion du colloque international qui s’est tenu du 6 au 8 décembre 2012 à l’université d’Antananarivo.

Ce colloque n’avait pas la prétention de pouvoir rendre compte de manière précise et exhaustive des implications respectives et des influences réciproques entre les deux notions clés constitutives de la thématique retenue. Son ambition se limitait à les questionner sous plusieurs angles : épistémologique, méthodologique, professionnel dans différents champs de pratiques sociales et scientifiques.

Cette rencontre scientifique intitulée « Interculturalité et dynamiques identitaires » avait donc pour objectif de dresser un état des savoirs sur la nature et l’expression des rapports interculturels qui alimentent le « vivre ensemble » des populations insulaires tout en rendant compte de son incidence sur la construction individuelle.

Plusieurs thématiques ont été développées :

  • Culture(s) et interculturalité
  • De l’interculturalité à l’identité
  • La question culturelle du rapport au travail et à l’éducation
  • Développement, troubles de l’identité et psychopathologie en milieu interculturel
  • Anthropologie et sociologie de la filiation et des organisations en milieu interculturel`
  • Arts, cultures, musiques entre tradition et modernité.

Le projet « Déclic » a alors pu être présenté aux partenaires réunionnais, aux universitaires malgaches et au public d’étudiants présents dans les amphithéâtres à travers une communication intitulée : « Interculturalité, dynamique culturelle et innovation didactique : l’exemple du projet « Déclic » ».

Résumé de la communication :

Les dernières données en matière de pratique francophone et de rétention au sein du système éducatif malgache invitent à repenser les modalités d’enseignement de la langue française à la lumière de l’offre didactique locale pour valoriser une approche contextualisée de la conception d’outils d’enseignement du et en français.

L’analyse objective du rapport aux langues d’enseignement renvoie inévitablement à l’examen des démarches et pratiques pédagogiques. Sans survaloriser les modèles européens qui n’ont pas vocation à l’universalité, force est de reconnaître qu’il est temps de s’ouvrir à la démarche communicative, malgré des effectifs pléthoriques, et d’adapter contenus et pratiques professionnelles aux attentes légitimes du public scolaire malgache.

S’inscrivant dans une démarche interculturelle volontariste, le projet « Déclic », initié en 2011 par le Ministère de l’Education Nationale et la coopération française, vise à mettre à disposition de collèges et lycées un kit de photographies de Madagascar réalisées par des artistes malgaches et français ; ceci avec l’objectif de valoriser la richesse culturelle et les compétences techniques de didacticiennes malgaches par le biais d’un outil novateur reposant sur la pédagogie des grands groupes.

Les actes de ce colloque seront prochainement disponibles.