Accueil SéminairesCompte-rendu de la table ronde du 17 mars 2015 à l’IFM : « L’Education (...)


Compte-rendu de la table ronde du 17 mars 2015 à l’IFM : « L’Education bi-/plurilingue à Madagascar : Enjeux et perspectives »

Principalement destiné aux décideurs malgaches du secteur éducatif, le compte-rendu de la table ronde « L’Education bi-/plurilingue à Madagascar : Enjeux et perspectives » vient de paraître.

2, mai 2015. par | Philippe DURAND 0 commentaire(s).


C’est à l’initiative d’un collectif de 25 enseignants venus de tout le pays que cet événement a été organisé le 17 mars dernier à l’Institut Français de Madagascar. En effet, ces dernières années, nombreux ont été les séminaires, colloques, débats, articles et échanges… sur la problématique des langues en présence à Madagascar et leur place dans le système d’enseignement. Malgré cela, la Politique Linguistique et Éducative malgache reste floue et les enseignants éprouvent des difficultés dans leur travail au quotidien. Cet état de fait n’est pas sans conséquence sur la qualité de l’enseignement fondamental (EPP et CEG) mais aussi au lycée et même à l’université. Ainsi, le collectif d’enseignants qui a préparé la table ronde a voulu que cet événement soit le plus ouvert possible avec des intervenants universitaires certes mais aussi des enseignants des établissements primaire et secondaire qui ont, également, des choses à dire sur le délicat sujet des langues d’enseignement dans le système scolaire malgache.
Rédigé sous la forme de repères qui synthétisent l’ensemble des échanges, le compte rendu reprend aussi la totalité des communications et des discussions qui ont eu lieu tant au cours des 2 séances plénières que dans les 6 ateliers qui ont ponctué cette riche journée du 17 mars 2015.

Dans les jours prochains, le compte-rendu va être envoyé à chacun des participants mais aussi aux hauts responsables en charge de l’éducation : l’Académie Malgache, le Ministère de l’Education Nationale (MEN), le Ministère de l’Emploi, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (MEETFP), le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESupReS)…
Il n’a pas d’autre ambition que de concourir à la réflexion globale lorsqu’on sait que suite à la tenue de la Convention Nationale pour l’Education au CCI d’Ivato début octobre 2014 et à l’approche du XVIe Sommet de la Francophonie qui se tiendra en 2016 à Antananarivo, celles et ceux qui travaillent sur ces questions auront beaucoup à faire sur le problème des langues d’enseignement et du bi-/plurilinguisme.

Documents à télécharger
(PDF - 242.8 ko)

Repères à l’usage des décideurs malgaches en charge de l’Éducation