Accueil RessourcesConception de ressources audiovisuelles


Conception de ressources audiovisuelles

Conception de ressources audiovisuelles pour les formateurs et les enseignants de l’enseignement primaire.

- Usage de la langue française dans la pratique professionnelle des endseignants
- Acquisition de bonnes pratiques pédagogiques
- Réflexion sur l’entretien professionnel et l’usage des langues (malgache et français) pendant les échanges formateur-enseignant

27, février 2016. par | Estelle Dagaut 0 commentaire(s).


Cette semaine a débuté la conception de ressources audiovisuelles dans 8 classes de l’Ecole Primaire Publique Nanisana d’Antananarivo.
Les quatre concepteurs, référents MAPEF et formateurs dans le cadre des actions de renforcement linguistique et pédagogique pour les personnels du primaire, issus de trois régions d’intervention du projet (Analamanga, Haute Matsiatra et Atsinanana) réunissent leurs compétences pour analyser les séances préparées par les enseignants et proposer des pistes d’amélioration.

La cellule audiovisuelle de l’INFP assurera les prestations techniques tout au long du projet afin de parvenir à un résultat exploitable lors de la formation des enseignants.

Cette première période de conception vise la formalisation de pratiques identifiées comme étant favorables aux apprentissages que les enseignants pourront réinvestir dans leur(s) classe(s).

Les éléments de bonnes pratiques sont ciblés parmi les items suivants :

1. L’objectif : rendre explicites pour les élèves les objectifs visés par le biais d’activités.
2. Les modalités et étapes d’appropriation par les élèves : construire avec les élèves le sens des apprentissages.
3. La passation de consignes en rapport avec les situations d’apprentissage : introduire des automatismes en termes d’actes de langage et de tâches à effectuer, des expressions dédiées.
4. Le matériel didactique à prévoir : construire et utiliser des outils permettant l’évaluation des besoins, des progrès et du degré d’acquisition des savoirs et des compétences et tirer parti de l’importance du jeu dans le processus d’apprentissage.
5. Le traitement de l’erreur : concevoir et mettre en œuvre des activités de remédiation et de consolidation des acquis.
6. Les dispositifs de travail et étapes d’apprentissage : sélectionner des approches didactiques appropriées au développement des compétences visées et favoriser l’intégration de compétences transversales (créativité, responsabilité, collaboration) et le transfert des apprentissages par des démarches appropriées.
7. Le modèle linguistique : offrir un modèle linguistique pertinent pour faire accéder tous les élèves au langage.
8. Les échanges au sein de l’équipe éducative et du réseau d’EPP : partager des expériences pédagogiques, des ressources et du matériel didactiques avec les enseignants de l’équipe éducative de tous les niveaux, organiser ce partage au sein de l’EPP et dans le réseau auquel appartient l’école et avec le Centre de Ressources Pédagogiques.

La conception de ces ressources a pour origine les constats réalisés lors du suivi des enseignants qui ont bénéficié des formations « Renforcement linguistique des personnels du primaire » et « Renforcement pédagogique des personnels du primaire », composante 1.a du projet MAPEF. La communication avec les élèves est encore très frontale, le niveau de maitrise de la langue française est hétérogène et parfois très faible et les stratégies permettant de varier les dispositifs et d’instaurer des automatismes pour garantir les apprentissages demeurent hésitantes.

Ces séances filmées visent à compléter les notions et pratiques présentées dans les manuels de formation (dont disposent les enseignants formés) , elles constitueront un outil de professionnalisation des personnels de la formation et de l’enseignement.

Ces derniers, en pratiquant l’observation et l’analyse de séance, développeront des compétences pédagogiques et linguistiques en relation avec les savoirs, les savoir-faire et les savoir-être.

Les concepteurs se réuniront à nouveau au mois d’avril 2016 afin de finaliser les séances filmées en participant au montage des vidéos, ils rédigeront ensemble un livret d’accompagnement pour la mise en oeuvre des formations réalisées à partir de ces nouvelles ressources.