Accueil FormationsFormation professionnelle pour les bibliothécaires et documentalistes des (...)


Formation professionnelle pour les bibliothécaires et documentalistes des lycées publics de la région Analamanga

Le CONSortium des centres de diffusion de l’Information Scientifique et Technique et des centres de ressources documentaires à Madagascar plus communément appelé CONSIST s’est associé au Ministère de l’Education Nationale pour offrir une formation professionnelle à 33 bibliothécaires/documentalistes des lycées publics de la région Analamanga, les 6, 7 et 8 novembre 2013 à Antananarivo.

9, novembre 2013. par | Philippe DURAND 0 commentaire(s).


JPEG - 90.7 ko
Séance inaugurale au lycée JJ RABEARIVELO

Les entités membres de CONSIST : Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), Centre de Ressources Scientifiques pour l’Agriculture et l’Environnement (CeRSAE), Centre d’Information et de Documentation Scientifique et Technique (CIDST), Bibliothèque et Archives Universitaires de l’Université d’Antananarivo (BAU), ONG CITE, Centre des Langues de l’Académie malgache, Office Nationale pour l’Environnement (ONE), Bibliothèque Nationale (BN), Institut Français de Madagascar (IFM) et Alliance française à Madagascar (Af)

Cette formation visait à accompagner les bibliothécaires et les documentalistes dans l’exercice de leur fonction pour améliorer sensiblement le fonctionnement des Bibliothèques/Centres de Documentation et d’Information (CDI) des lycées concernés par cette action. Pendant la formation, l’accent a été mis sur les points suivants :

  • Définition d’un CDI, ses missions, rôles et objectifs,
  • Gestion et organisation d’un CDI,
  • Place du CDI au sein du lycée,
  • Rôle du CDI vis-à-vis du programme scolaire,
  • Redynamisation des responsables dans leur fonction professionnelle et la revalorisation de leur métier,

Relations du bibliothécaire avec les élèves et les enseignants.
Le but de cette formation est d’améliorer l’outil Bibliothèque/CDI au service de la communauté scolaire. Pour ce faire, un travail de fonds a été entrepris sur les conditions d’utilisation d’une bibliothèque/CDI de lycée, son fonctionnement administratif et pédagogique (classement, outils de suivi, collections…) mais aussi sur les livres et autres ressources que l’on doit y trouver.

La première journée de formation s’est dérouleée au CDI du lycée Jean-Joseph RABEARIVELO à Analakely. La cérémonie d’ouverture de l’atelier a été présidée par Monsieur Yves René RASOANAIVO, Directeur Général de l’ Education Secondaire et des Formation de Masse (DGESFM) du Ministère de l’Education Nationale (MEN). Cérémonie suivie de la présentation des résultats de l’enquête réalisée dans des lycées sur le fonctionnement du CDI ; de la visite des 3 espaces de ressources de l’établissement (salle TIC, Médiathèque et CDI) et d’une note d’humour et de dérision apportée par le jeu théâtral des élèves du Club de français du lycée NANISANA qui ont joué quelques saynètes en compagnie de deux des bibliothécaires de leur lycée. Enfin, un temps d’échange autour des questions : Qu’est-ce qu’un CDI ? (Missions/rôles/objectifs…) Comment améliorer son fonctionnement… achevait le programme de cette première journée de travail.

JPEG - 42.5 ko
Les élèves du Club de français du lycée NANISANA, Annah, Liantsoa, Agapé, Tsanba et Tiavina en compagnie des bibliothécaires de leur lycée Mesdames Pélagie RAZANANARY et Jacqueline RAHARIVAO

La seconde journée a été davantage consacrée à la réflexion afin de définir les actions nécessaires à réaliser pour faire d’une simple bibliothèque un véritable Centre de Documentation et d’Information au service de ses principaux utilisateurs : les élèves et le corps enseignant. Elle a pris place au lycée d’AMBOHIMANARINA.

Enfin la troisième et dernière journée a vu le retour des 33 bibliothécaires/documentalistes stagiaires à Analakely, précisément à l’Institut Français de Madagascar (IFM) où une synthèse des travaux des deux premières journées devrait conduire dans les semaines à venir à l’émergence d’un vade-mecum du bibliothécaire/documentaliste. C’est Madame le Chef du Service des Examens de l’Education Fondamentale, représentant Monsieur le Directeur Régional de l’Education Nationale de la région Analamanga empêché, qui a clôturé l’atelier et remis aux bénéficiaires leur attestation de formation en présence de Monsieur Vincent BARON, adjoint au Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle près l’Ambassade de France.

JPEG - 44.2 ko

La formation a été assurée par Mme Marcelline Rahaingo-Razafimbelo (CIDST), Mme Marthe Ranjeva (ONE), Mme Ange Rakotomalala (AUF/Campus numérique francophone), Mme Hanitra Ravaonirina (AUF/Campus numérique francophone), Mme Francine Ramarokoto (Bibliothèque Nationale), Mme Haingo Rasoamanana (Bibliothèque et archives universitaires), Mme Nicole Ravololonirivo (CITE), Mme Claire Simon (IFM), Mme Marie-Elysa Rakotoroalahy (IFM), Mme Voahangy Andriamiadana (IFM), Mme Tiphaine Desjardin (AfT) et Mme Lalatiana Rabetokotany (AfT).

La coopération française a accompagné la mise en œuvre de cette action en mobilisant, aux côtés des structures membres du consortium CONSIST, son équipe d’Experts Techniques Internationaux (ETI) du Programme pour le français MEN/Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France attachée au Secrétaire Général du Ministère de l’Education Nationale.