Accueil Ressources« L’affaire du coffret » : une adaptation malgache du feuilleton (...)


« L’affaire du coffret » : une adaptation malgache du feuilleton policier

13, juin 2012. par | Webmestre 0 commentaire(s).


Présentation du concept par ses créateurs

Fondé sur un concept bilingue, « L’affaire du coffret » est une aventure qui pourrait – dans une variante plus anodine – être celle de n’importe quel étranger confronté au monde sonore, lexical et culturel d’un pays dont il ne parle pas la langue. Ecrite pour la radio, la série donne un « goût » de la langue et plonge l’auditeur dans un « bain linguistique » et une histoire à suspense que l’on peut suivre sans connaissances particulières du français.

Lucas, un journaliste étranger, se réveille un matin dans une chambre d’hôtel avec un mal de tête insupportable. Il ne sait pas où il est, ni ce qu’il fait là… Une femme mystérieuse a disparu en lui laissant 20.000 euros et un walkman avec des enregistrements énigmatiques… La police le convoque au commissariat… Est-il complice ou victime d’un crime ?

Pressé par le temps et les événements, Lucas mène l’enquête mais il a un handicap : il ne parle pas bien le français…

Grâce au concept bilingue, l’auditeur est invité à se mettre dans la peau du héros pour mener l’enquête, car Lucas travaille à haute voix et exprime tout ce qu’il ressent dans sa langue maternelle. C’est ainsi qu’il décode les enregistrements, des « cartes postales sonores » qui le plongent dans un environnement sonore réaliste et varié où le français est omniprésent. Sur la trace des indices sonores, Lucas communique dans des situations diverses, et use de toutes les stratégies nécessaires pour comprendre et se faire comprendre en français. A force d’écouter, l’auditeur – comme son héros – finit par comprendre l’essentiel et parvient à communiquer dans un français « de survie ».

« L’affaire du coffret », est une production de Radio France Internationale. Concept original de Lidwien van Dixhoorn et Katja Ingman. Textes originaux : Katja Ingman, Musiques originales : Trio Toykeat. Prise de son et réalisation : Anoushka Notaras, Jean-Pierre Chevillard et Jean Duffas.

Présentation de l’adaptation malgache par ses concepteurs (projet Appui au Bilinguisme à Madagascar – ABM)

L’enseignement à Madagascar, comme dans la plupart des pays en développement, est caractérisé par une disparité significative existant entre les zones urbaines et les zones rurales. Ainsi, dans les zones rurales et notamment dans les zones les plus enclavées, c’est-à-dire là où les loisirs sont quasi inexistants, là où le français et la variété officielle de la langue malgache sont rarement entendus, parlés ou lus, il est nécessaire de proposer un cadre favorable pour améliorer les performances éducatives et un indéniable espace d’ouverture sur le monde ainsi qu’un environnement francophone, complément indispensable de l’apprentissage de la langue française. L’insertion de quelques pages en malgache permet de donner au livret un aspect bilingue rejoignant ainsi l’affirmation de I’UNESCO selon laquelle « toute éducation est appelée à être-au moins bilingue et qu’elle est le fondement de toute perspective de développement socioéconomique et culturel ».

D’ailleurs, « l’éducation bilingue, c’est-à-dire l’acquisition des connaissances en deux langues, constitue en soi une véritable révolution de la pensée : elle permet de décrire au moyen de deux langues différentes le même concept, la même situation, le même objet et de mieux cerner la vérité des choses. Elle ouvre l’esprit de celui qui est enfermé dans une seule et même langue, une seule et même culture, lui permet d’apprécier un autre mode de pensée, de comprendre que ce qui est différent n’est pas forcément mauvais, mais au contraire enrichissant et finalement beaucoup plus complémentaire qu’opposé ; de s’engager, ainsi, sur la voie de la tolérance et de l’esprit d’universalité et cela, presque inconsciemment, par la vertu même de cette éducation plurielle » (J.M. Bressand).

Ainsi, cette ouverture sur d’autres cultures et sur un autre monde plus moderne ainsi que l’utilisation concomitante de la langue française et de la langue malgache constituent les principales raisons qui justifient l’insertion, toutes les cinq (5) pastilles, d’une page en malgache dans le livret de « L’Affaire du Coffret » conçu par Radio France Internationale(RFI) et adapté par le MEN.

Cette initiative permettra sans aucun doute à l’utilisateur du livret non seulement de faciliter l’appropriation de son contenu mais également d’accéder à un « ailleurs » qui renforcera ses capacités aux niveaux culturel, linguistique et éducatif. Il importe de noter que ces pages insérées se limitent essentiellement à l’explication et à l’illustration de quelques points lexicaux et culturels.

L’équipe Radio ABM : RASOAMANANA Albert, Consultant en éducation, ancien Chef de service du MEN ; TOAZARA Cyprienne, Professeur à l’Institut National de Formation Pédagogique ; RABEARIMANANA Seheno, Professeur à l’Alliance Française ; PRUVOT Armandine, Présidente de l’Association Malgache des Professeurs de français FMTF ; RAZOALIARISO Aimée Claire, Direction de l’enseignement fondamental et préscolaire. RALALA Charles Robson. acteur et voix de Lioka TOMBO ; Feno RAKOTONAVALONA, Technicien son, studio du MEN, et Lanto (ALDR / BENET) dessinateur : illustrations rubrique à nous. Avec des remerciements à Mlle HUGUES Julie, Adjointe à la directrice pédagogique, Alliance Française. Mme RANDRIANARIVONY Sahondra, Formatrice CLEF et CLIC, M. ANDRIANANTENAINA Pascal, ABM, Mme RAZAFITSIAROVANA Chantal, INFP. Sous la direction de MONGIAT Fabrice, Expert Technique International, Conseiller Education et radio à ABM.