Accueil RessourcesPhotographie – « L’Algérie vue par Jacques Godeau » au service de la (...)


Photographie – « L’Algérie vue par Jacques Godeau » au service de la littérature

A la découverte de la terre natale d’Albert Camus grâce à Jacques Godeau.

18, mai 2013. par | Webmestre 0 commentaire(s).


La célébration du 100ème anniversaire de la naissance d’Albert Camus à Madagascar a été l’occasion, pour les enseignants de lycée et pour le public de la médiathèque de l’Institut Français Madagascar de découvrir la terre natale de l’auteur : l’Algérie grâce à des photos en noir et blanc datant des années 60 à 80 réalisées par Jacques Godeau et gracieusement mises à disposition par sa famille.

Jacques Godeau est né en 1917 à Vinh (actuel Viet Nam).

Après des études à Nantes, il rejoint en 1938 l’Ecole Normale d’Alger, dans la section « Enseignement indigène ». Il est nommé dans le Mzab, à Mélika, une oasis du sud, puis à Aït Lahcène, dans les montagnes de Kabylie.

Passionné par la culture berbère, il répertorie les motifs décoratifs représentés sur les poteries et les tapis qu’il transmettra en enseignement technique de l’ébénisterie.

Adepte du vol à voile, membre du comité directeur du CLAP (Centre Laïque d’Aviation Populaire), il organise des stages d’initiation à l’aéronautique en Algérie et à Madagascar.

Toujours un vieil appareil photo d’Europe de l’Est à portée de main, il accumule les clichés lors de ses séjours en Kabylie, au Mzab et affectionne particulièrement la Casbah d’Alger.

L’un de ses enfants ayant – en cours de développement – ouvert la porte du labo, il découvre par hasard l’effet de solarisation qui le fascine et dont il étudie toutes les possibilités.

A l’indépendance, en 1962, il fait le choix de rester en Algérie. Il occupe alors des fonctions au Ministère de la Jeunesse où il forme des formateurs en Art Plastique et Photographie.

Par ailleurs, il anime le Club Photo du Centre Culturel Français d’Alger pendant de nombreuses années où il fait régulièrement des expositions.

Il quitte l’Algérie en 1985.

Installé dans le sud-ouest de la France, il consacre alors la majeure partie de son temps à la création graphique et à l’archivage de ses négatifs photographiques qui reste inachevé à sa mort, en 2009.

L’exposition « L’Algérie vue par Jacques Godeau » qui vient illustrer les planches réservées à Albert Camus et à son œuvre au sein de la médiathèque de l’IFM sera accessible au public du 16 au 31 mai 2013.