Accueil Associations régionales de profs de françaisQuatrième numéro du Bulletin des associations malgaches d’enseignants de (...)


Quatrième numéro du Bulletin des associations malgaches d’enseignants de français

Dans ce nouveau numéro, le dernier de l’année 2016, les sept associations malgaches d’enseignants de français présentent leurs actions en faveur du rayonnement de la langue française qu’elles initient en région. Une large place est en outre accordée au Sommet de la Francophonie, que Madagascar a accueilli du 22 au 27 novembre derniers.

6, janvier 2017. par | Nicolas-André Millet 0 commentaire(s).


Ce nouveau bulletin réunit les différentes activités portées, dans chacune des régions, par les associations d’enseignants de français du Vakinankaratra (AEFV), de la région Haute Matsiatra (FRANCOMATSIATRA), de Mahajanga (AEFM), d’Atsinanana (APFA), de Toliara (APFT) et de la région Diana (AEFD).

Tiré à 2600 exemplaires, ce numéro évoque, outre les actions menées dans le cadre de la francophonie, la mise en place d’un atelier de français au sein du lycée André Resampa, à Fianarantsoa, par la nouvelle Animatrice En Langue Française. Pour mémoire, cette action s’inscrit dans le cadre, plus large, du projet « Des Animateurs En Langue Française dans des lycées de Madagascar », initié en janvier 2012 par le Ministère de l’Éducation Nationale malgache, en étroite collaboration avec le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France et le Conseil Départemental de La Réunion. Il a pour objectif d’affecter pour deux ans, dans 8 grands lycées publics de Madagascar, des Animateurs En Langue Française (AELF).

Le Président de l’AEFM (Association des Enseignants Francophones de Mahajanga) évoque, quant à lui, le troisième séminaire universitaire (sous-composante 1C du projet MAPEF) qui s’est tenu les 6 et 7 décembre 2016 à l’Ecole Normale Supérieure d’Antananarivo, et dont l’objectif était d’appuyer la réflexion sur l’élaboration d’une politique linguistique éducative à Madagascar.

L’APFA, quant à elle, fait un bilan de la formation linguistique des enseignants du primaire (sous-composante 1A du projet MAPEF) qui a démarré en novembre dernier dans la région d’Atsinanana .

En annexe de ce bulletin, est proposée au lecteur la Nouvelle qui a remporté le Prix Spécial Océan Indien du Concours des Mascareignes 2016, auquel l’OIF a apporté son soutien. Le concours avait pour thème « L’arbre est-il le meilleur ami de l’homme ? », et c’est Madame Armandine Pruvot, enseignante à la retraite et Présidente de la FMTF, qui l’a remporté avec un texte intitulé Les Voix de la mangrove. A travers son texte, en donnant le rôle de « lanceur d’alerte » à une institutrice, elle a voulu, non seulement, rendre hommage à la profession d’enseignant mais surtout montrer combien enseignement et éducation sont intimement liés. Madame Pruvot s’est vue remettre son prix des mains de Monsieur Malik Saar, Ambassadeur de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) à Madagascar.

Diffusé par les associations elles-mêmes auprès de publics enseignants et des institutions éducatives malgaches, ce bulletin, qui a la particularité d’être entièrement bilingue pour être accessible au plus grand nombre, est publié dans le cadre de la sous-composante 3b du projet MAPEF, « Appui à la dynamisation des associations de professeurs de français ». Il figure en outre en accès libre au bas de cet article.

Documents à télécharger
(PDF - 3.8 Mo) (PDF - 924.9 ko)