Accueil Le ProjetSecond comité de pilotage du projet MAPEF


Second comité de pilotage du projet MAPEF

Le second comité de pilotage du projet Fonds de Solidarité Prioritaire (FSP) « Madagascar-APpui à l’Enseignement du et en Français » (MAPEF) s’est tenu le 29 avril 2015 au Ministère de l’Education Nationale.

2, mai 2015. par | Webmestre 0 commentaire(s).


C’est sous la coprésidence de Monsieur Rolland Justet RABESON, Secrétaire Général (SG) du Ministère de l’Education Nationale (MEN) et de Monsieur Andrzej ROGULSKI, Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle (COCAC) près l’Ambassade de France, que s’est réuni le second comité de pilotage du projet MAPEF. A l’ordre du jour : le bilan des actions réalisées en 2014, année 1 de mise en œuvre du projet, et les activités programmées pour 2015.

Après le traditionnel mot de bienvenue de Monsieur le SG du MEN, le chef de projet MAPEF, Philippe DURAND, a débuté les travaux par un bref rappel des buts, stratégies, composantes et sous-composantes du projet. Puis, il a dressé un point de situation par sous-composante des finalités, moyens et budgets des actions réalisées entre le 1er janvier et le 31 décembre 2014. Dans cette première année de mise en œuvre des actions prévues, l’accent a été mis sur la première composante : renforcement des capacités des enseignants du primaire et du secondaire, tandis que la seconde composante portant principalement sur la formation des directeurs d’école et des chefs d’établissements n’a pu démarrer ses activités qu’en fin d’exercice.
2 raisons au retard pris dans le démarrage des activités de la seconde composante :

  • La rapide mise en place d’un partenariat MEN/France/Union Européenne pour assurer la formation en renforcement linguistique et pédagogique de 4 650 personnels du primaire notamment en raison de l’existence de 4 régions de convergence entre le programme PASSOBA-Education (UE) et le projet MAPEF (France).
  • Le fait que 2 des 3 Experts Techniques Internationaux (ETI) qui composent l’équipe projet arrivaient en fin de contrat en juillet/août 2014 et n’ont été remplacés qu’en décembre/janvier derniers.

Néanmoins, Philippe DURAND a rappelé que toutes les sous-composantes ont fait l’objet de travaux en 2014 et que depuis le début de l’année 2015, un effort considérable a été fait par ses deux nouveaux collègues ETI, Sandrine CONAN et Nicolas-André MILLET pour accélérer le rythme de réalisation des activités des sous-composantes les moins avancées du Plan de Travail Annuel (PTA) 2014. Par ailleurs, le chef de projet a redit que l’équipe des ETI ne se contente pas tout au long de l’année de mettre en œuvre les seules activités du projet MAPEF mais qu’elle opérationnalise de nombreuses actions parmi lesquelles : le programme « Sankoré » Madagascar (Tableau Numérique Interactif (TNI) : conception de ressources numériques, formation des personnels…), les opérations de promotion de la francophonie (« Dis-moi dix mots… », Compétition Nationale de Français..), la coopération régionale Océan indien et particulièrement avec La Réunion : 17 personnels du dispositif des Animateurs En Langue Française (AELF) placés dans 8 lycées de la Grande Ile avec le Conseil Général de La Réunion ; la rédaction d’un projet de renforcement des compétences linguistiques et méthodologiques des enseignants du Ministère de l’Emploi, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (MEETFP) avec l’Académie de La Réunion (GIP-FCIP, DAREIC, CG974, CIEP…) et bien d’autres activités encore puisque l’équipe travaille au quotidien avec les services du MEN, l’Institut Français de Madagascar (IFM) et le réseau des 7 associations malgaches d’enseignants de français qui sollicitent leur expertise très fréquemment.

Le comité de pilotage s’est achevé par la présentation du PTA 2015 MAPEF qui réajuste l’activité de l’équipe projet sur la totalité des sous-composantes du projet.

Outre les personnes précédemment nommées, à ce second COPIL MAPEF, on notait également la présence de :

  • Monsieur Lalaharontsoa RAKOTOJAONA, Directeur Général de l’Enseignement Secondaire et de la Formation de Masse (DGESFM),
  • Monsieur Serge Thierry TSITOARA, Directeur des Technologies de l’Information et de la Communication (DTIC) et Chargé de mission pour le projet MAPEF,
  • Monsieur Sandy ANDRIAMADIMANANA, Directeur de l’Institut National de Formation Pédagogique (INFP),
  • Monsieur Vincent BARON, Conseiller de Coopération (COCAC adjoint),
  • Monsieur Jean-Claude Omer ANDRIANARIMANANA, Directeur de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) d’Antananarivo,
  • Madame Danielle RABENIRINA, Chargée des Secteurs Santé, Education et Insertion Professionnelle à l’Agence Française de Développement (AFD),
  • Madame Emmanuelle LEHEMBRE, Déléguée Générale adjointe de l’Alliance française à Madagascar (DGAF).

Les travaux se sont achevés comme le veut l’usage par les questions diverses qui ont principalement tourné autour :

  • De l’intérêt qu’il y aurait à créer une banque d’outils pédagogiques et d’harmoniser ces derniers pour n’en retenir qu’un seul validé et diffusé le plus largement possible,
  • De l’utilisation effective des TNI dans les établissements scolaires,
  • De la formation des enseignants de lycées pour l’enseignement des Disciplines Non Linguistiques (DNL) qui ont besoin d’un renforcement pédagogique.

En fin de réunion, il a été conjointement décidé que la prochaine réunion du COPIL devrait avoir lieu en septembre 2015 et qu’elle intègrerait la présentation des activités prévues pour le dernier trimestre.