Accueil FormationsSous-composante 1A du projet MAPEF : bilan et perspectives de la formation (...)


Sous-composante 1A du projet MAPEF : bilan et perspectives de la formation en renforcement linguistique et pédagogique des personnels du primaire.

L’opération 1A des personnels du primaire a démarré en 2014 et a bénéficié d’un partenariat avec l’Union Européenne permettant au projet MAPEF de déployer la formation à plus de 6 000 bénéficiaires.

10, mai 2017. par | Sandrine Conan 0 commentaire(s).


JPEG - 1.6 Mo

La formation en renforcement linguistique et pédagogique de 210 heures en présentiel a été menée dans les quatre régions de convergence du programme PASSOBA-Éducation (Programme d’Aide aux Services S0ciaux de BAse – Education) de l’Union Européenne et du projet de coopération française MAPEF. L’opération a été poursuivie en 2015 dans cinq régions (partenariat reconduit). Parallèlement, durant ces deux années, le projet MAPEF a mis en place cette même action dans les trois régions hors partenariat. Retour ligne automatique
En 2016/2017, le projet MAPEF a poursuivi la formation pour le renforcement linguistique, répartie en trois sessions (novembre 2016, janvier 2017 et avril 2017), dans ses sept régions d’intervention.

Dans le cadre de cette sous-composante 1A, deux modules de renforcement linguistique ont été conçus. Le module 2014 s’est orienté vers un programme d’apprentissage global et progressif allant du niveau A2 (niveau intermédiaire) vers le niveau B1 (niveau seuil) du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL). En 2015, le second module de renforcement linguistique a été adapté au contexte professionnel, mettant à disposition des enseignants du primaire les outils nécessaires à l’enseignement du et en français en classe.

À l’entrée et sortie de chacune des sessions de formation, les stagiaires ont passé un test linguistique comportant trois épreuves : compréhension de l’écrit, expression écrite et expression orale. Ils ont été évalués selon le même procédé en pédagogie avec une épreuve de questions à choix multiples.
Pour aller plus loin dans l’évaluation et mesurer l’impact de la formation en renforcement linguistique ainsi que le niveau de maîtrise de la langue française des formateurs et instituteurs, le projet MAPEF propose de les certifier d’un Diplôme En Langue Française (DELF).

À cette fin, le projet MAPEF a identifié 12 enseignants-formateurs, membres des Associations d’enseignants de français et/ou référents MAPEF pour suivre la formation à l’habilitation examinateur-correcteur jusqu’au DELF B2. Le stage de 25 heures en présentiel s’est déroulé à l’Alliance française d’Antananarivo du 24 au 27 avril 2017. Les 12 stagiaires ont obtenu avec succès leur habilitation et recevront dans les prochains jours une attestation délivrée par le Centre International d’Études Pédagogiques (CIEP) de Sèvres (France).

Dans les prochaines semaines, ces 12 enseignants-formateurs habilités vont avoir à élaborer un test de positionnement afin de définir le niveau atteint par les formateurs et enseignants après trois années de formation (niveaux B1-seuil et B2-avancé).
Dans un premier temps, il est prévu de sélectionner 60 formateurs et 300 enseignants volontaires, qui bénéficieront d’une préparation à la passation du DELF dans les Alliances françaises régionales. Des sessions spéciales d’examen seront ensuite organisées. Les 12 formateurs ayant validé l’habilitation à être correcteur-examinateur du DELF seront jury lors de ces examens.

JPEG - 187.1 ko

Portfolio

JPEG - 137 ko