Accueil FrancophonieUne missionnaire de l’Institut de Coopération Internationale au CLEF de (...)


Une missionnaire de l’Institut de Coopération Internationale au CLEF de Foulpointe

Du 30 juin au 16 août 2013, Anouk RADUREAU, stagiaire à l’Institut de Coopération Internationale (ICI) a effectué une mission auprès de la CIrconscription SCOlaire (CISCO) de Tamatave II, très précisément au Centre Local d’Echanges Francophones (CLEF) de Foulpointe, ouvert il y a tout juste un an.

2, octobre 2013. par | Anja RAKOTOARIMANANA 0 commentaire(s).


JPEG - 49.8 ko
Le 101ème CLEF, celui de Foulpointe

Inauguré le 28 août 2012, le CLEF de Foulpointe n’a pas connu, pour sa première année d’existence, le développement espéré par ses initiateurs et ses principaux partenaires. Il n’ouvrait ses portes que trop rarement et ne demeurait qu’une simple bibliothèque de prêt pour quelques heures d’ouverture hebdomadaire.

Dés son arrivée à Foulpointe, Anouk RADUREAU a contacté les 6 établissements scolaires de la ville. Elle a consacré ses 8 semaines de stage à la mise en place d’activités éducatives pour les élèves du secteur. Ils ont été près d’une cinquantaine âgés de 3 à 15 ans à venir régulièrement au CLEF qui était ouvert de 8h à 11h le matin et de 14h à 17h l’après midi.

Les actions menées avaient pour objectifs :

  • L’accompagnement à la création d’ateliers divers (français, théâtre, chant, danse, slam….)
  • Le développement d’activités socio-éducatives ludiques autour du livre et de la langue française

Même si elle a travaillé seule le plus souvent, la jeune stagiaire a su mobiliser autour d’activités simples et variées, les enfants et mêmes certains adolescents. Elle a su
tisser progressivement des liens avec ces jeunes à tel point qu’au fur et à mesure que les jours passaient, ils ne cachaient plus leur enthousiasme en devenant assidus et passionnés par les activités qui leur étaient proposées. Un véritable échange se mettait en place dans le CLEF car chacun savait donner à l’autre. Anouk a appris aux enfants des chansons en français, en anglais et en retour les enfants lui ont appris des chansons en malgache.

Le passage de la stagiaire de l’ICI a été très bénéfique pour les jeunes de la commune de Foulpointe. Le CLEF s’est fait connaître, l’accès aux livres a été bien réel. La dynamique est lancée et il est fort à parier que ce CLEF va dorénavant pleinement remplir sa mission. Depuis le départ d’Anouk, la prise de conscience que le CLEF doit être ouvert tous les jours et que des activités parascolaires doivent y être proposées. Aujourd’hui, des adultes se mobilisent pour que le CLEF puisse rester ce qu’il est devenu en juillet et août derniers, un vrai Centre Local d’Echanges Francophones.