Accueil Enseignement supérieur et rechercheUniversité de Toliara


Université de Toliara

A Ambovombe, le C.U.R.A. privilégie le plurilinguisme et la médiation interculturelle

22, juillet 2014. par | Webmestre 0 commentaire(s).


Le vendredi 11 juillet 2014, à l’occasion de la visite du Chef du projet MAPEF au Centre Universitaire Régional d’Androy (C.U.R.A.), les étudiants de L2 en Arts, Lettres et Sciences humaines se sont exprimés en français pour présenter leurs travaux scientifiques autour de l’objet fédérateur qu’est le film muet de Charlie Chaplin « Le Kid » (1921) traduit en malagasy.

Installé provisoirement dans les locaux du Centre Régional de l’Institut National de Formation Pédagogique (CRINFP) d’Ambovombe, le Centre Universitaire Régional d’Androy a commencé ses activités d’enseignement en mars 2013. En janvier dernier, il a obtenu l’habilitation à délivrer le diplôme de Licence.
Dirigé par le Professeur Hanitra Sylvia ANDRIAMAMPIANINA, le C.U.R.A. a pour vocation d’assurer la formation académique et « professionnalisante » dans divers domaines d’activités répondant aux besoins sociaux et économiques de la région puis du pays. Les offres de formation prennent en compte les réalités socio-économiques et culturelles malagasy. Conçu sur les principes du LMD, le centre est particulièrement attaché à la prise en compte des réalités locales. Les formations et la recherche menées se font dans deux domaines d’études : Sciences et Technologie (ST) et Arts, Lettres et Sciences Humaines (ALSH). Le premier domaine (ST) comporte une mention fédératrice autour de l’environnement avec la mention « Sciences, Technologie et Environnement », composée de 4 parcours : Minéralogie industrielle, Sciences marines et halieutiques, Biodiversité et Energie renouvelable. Dans le domaine (ALSH), on trouve la mention « Lettres modernes et Sciences Sociales », avec trois parcours : Littérature, Langues (Français, Malagasy, Anglais) et Sciences Sociales.
Le plurilinguisme et la médiation interculturelle font l’objet d’une attention particulière de la part des universitaires qui enseignent au C.U.R.A. Le respect et la valorisation de l’identité culturelle de la région Androy conduisent les étudiants à l’étude de leur propre patrimoine. Le Chef de projet MAPEF a pu s’en rendre compte à l’occasion de sa visite. Les étudiants ont présenté des danses, chants « à capella » et contes traditionnels en langue antandroy (tandroy) et en français.

Afin de faire face à la diversité de son public et de l’accompagner dans des parcours individuels adaptés, le Centre travaille actuellement à l’ouverture d’un Master de formations spécialisées pour la langue française et son enseignement. Cette ouverture est programmée suite au constat qu’une formation à la fois académique et « professionnalisante » est nécessaire, au-delà d’une Licence de langue, pour bien assurer l’enseignement du Français Langue Etrangère.

Le C.U.R.A. compte aujourd’hui 91 étudiants, tous très motivés, ils cultivent l’esprit critique et d’initiative dans un Centre Universitaire Régional qui s’attache à valoriser l’environnement naturel, culturel et humain et qui promeut la recherche et l’entreprenariat.